Roleplay : Quand jouer un rôle pimente votre vie sexuelle.

Roleplay : Quand jouer un rôle pimente votre vie sexuelle.

Uniforme de police ou déguisement de chien, jouer un rôle pimente votre vie sexuelle. Survolons ensemble diverses pratiques du roleplay qui vous donneront peut-être quelques idées pour votre prochaine nuit à deux, ou plus....

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Nous avons tous, un jour ou l’autre, entendu parler de roleplay. Se déguiser, jouer un rôle avant ou pendant l’acte est une pratique plutôt courante de nos jours. De l’uniforme de police à l’équipement équestre, laissez nous vous présenter certaines des pratiques du roleplay, des plus classiques aux plus exotiques, qui vous donneront quelques idées pour diversifier vos prochaines nuits torrides.

Le roleplay d’autorité.

On connaît tous ce fameux fantasme : se faire menotter par un ou une policière, se laisser dénuder et toucher sans être libre de ses mouvements, soumis à son partenaire. C’est ça le roleplay d’autorité. Ici, on cherchera souvent à inverser les rôles actifs dans la vie réelle. Ainsi, un employé se verra ravi d’enfiler son uniforme de médecin, quand un patron cherchera quant à lui à subir cette autorité. Dans cette catégorie, on retrouve principalement des métiers aux autorités certaines (policier, médecin, militaire…). Cependant, les folies sont toujours permises et inventer sa propre histoire est également une solution pour pratiquer ce roleplay.

La rencontre avec un inconnu

Le roleplay dit de la rencontre avec l’inconnu (plutôt long il faut l’avouer), se pratique par des individus qui simuleront leur rencontre. On peut par exemple imaginer une rencontre au bar, où l’un paye un verre et entame la conversation avec l’autre, ou alors une rencontre avec un chauffeur de taxi carrément sexy. Bien sûr, l’idéal est de pratiquer dans les conditions réelles de la scène imaginée par les deux complices, alors prévoyez une échappatoire si la température monte.

Le petplay.

Commençons à aborder les roleplays plus extravagants. Bien que souvent moqué par l’opinion générale, le petplay reste une pratique extrêmement courante parmi les amateurs.Véritable projection dans le monde animal, les pratiquants miment avec exactitude le comportement de l’animal qu’ils désirent interpréter, souvent accompagné de masques ou tenues de latex déshumanisant le porteur. Cheval et chien sont les principaux animaux représentés, car le petplay s’accompagne également de la domination que possède l’homme envers l’animal. Bien sur, rien n’exclu d’en interpréter d’autres, 

Le ageplay.

Le ageplay, comprenez par là le fait de jouer le rôle d’une catégorie d’âge, exprime un désir d’attention que l’on porte généralement aux personnes plus faibles. Ainsi, on reconnaît 2 principales catégories d’ageplay. Tout d’abord, l’infantilisme consiste à jouer le rôle d’un bébé ou d’un enfant en bas âge. Le rôliste portera ses couches, marchera à quatre pattes et pleurera pour un rien, quand son partenaire aura pour mission de s’occuper du nourrisson, comprenant le coucher et la toilette. Moins connu mais également pratiqué, mimer le rôle d’une personne âgée est envisageable. Cependant, on favorisera un costume d’infirmière pour s’occuper de ces derniers, même si les nourrices pour adultes existent bel et bien.

Le furry.

On aurait tendance à associer petplayers et furries, mais ce sont des disciplines bien différentes de part le côté fantaisie de la pratique. Le furrie se déguise et joue le rôle du furry, un animal humanoïde doué de paroles et d’émotions. Le côté animal de la discipline, contrairement au petplay, est très secondaire. Donc ici, pas de déplacement à quatre pattes, pas d’aboiement ou autres. Le furrie est une personne adoptant une peau différente mais un comportement plutôt habituel, bien que certains profitent de ce costume pour jouer un rôle différent, souvent contraire à son train de vie d’humain. La tendance à fortement gagné en popularité, et bon nombre de furries organisent maintenant rassemblements et festivals en l’honneur de leur pratique.

La base du roleplay : la créativité.

Ici, nous vous avons cité quelques exemples de pratiques au sein du roleplay, mais un exemple en reste un. Le cœur du roleplay se trouve dans l’imagination de ses pratiquants, et bien que certaines de vos expériences pourront être associées à l’une des catégories citées, c’est suivant vos désirs et vos envies que se déroulera la scène. N’oubliez pas de rester naturels et ouverts, jouer un rôle c’est bien, mais l’écoute de votre partenaire est primordiale. Amusez-vous avant tout et nous vous garantissons que vous sublimerez vos relations grâce au roleplay.

Vous souhaitez commencer à pratiquer le roleplay ?

Avec ces quelques idées liées à la pratique du roleplay, vous seriez à même de commencer vos premières scènes. Cependant, l’imagination se travaille, donc s’adresser à des pratiquants expérimentés, voir assister à des séances peut s’avérer un bon moyen de la travailler. Les modèles Fétichic proposent également des séances roleplay et vous guideront pas à pas dans cette nouvelle pratique.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Les dernières publications de nos modèles...