Tchat Coquin et Fétichiste : Comment Communiquer en Toute Sécurité avec les Bonnes Personnes

Tchat Coquin et Fétichiste : Comment Communiquer en Toute Sécurité avec les Bonnes Personnes

Découvrez comment engager des conversations sécurisées sur les tchats coquins. Protégez votre expérience en ligne avec notre guide pratique.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

En tant qu’animal social, l’humain a besoin de communiquer avec ses pairs en permanence. Internet et l’avènement des tchats en ligne à développer notre manière de communiquer pour nous permettre de nouer des liens et amitiés avec des gens, quelque soit leur localisation. Cette facilité d’échange a permis de créer des communautés de personnes qui partagent des passe-temps communs. Une aubaine en soi, surtout pour les personnes nées dans le monde d’avant internet, mais il y a cependant des risques à traîner sur ces espaces de discussion. Nous détaillons dans cet article les mesures à prendre pour éviter que votre discussion en ligne tourne au vinaigre.

Le début de la messagerie instantanée.

La nostalgie risque de s’emparer de la génération 90, qui a été bercée par la messagerie MSN. Cependant, ce ne sont pas les premiers dans le domaine. Dans les années 80 se développe discrètement l’ancêtre des systèmes de tchat en France avec le système minitel et l’IRC aux Etats-Unis, mais le protocole ne s’utilise encore que très peu. C’est avec l’arrivée de plusieurs technologies, dont la gestion de contacts, que le tchat prend forme. Arrive ensuite les systèmes de messagerie gratuits, MSN et Yahoo, des sites internet qui se servent de la popularité grandissante des messageries instantanées pour envoyer leur publicité de façon ciblée.

L’explosion du système de messagerie.

A la différence du système de mail compatible depuis différents services, le tchat lui est incompatible avec le reste. Si vous tchattez sur MSN, vous ne pourrez pas tchatter avec quelqu’un sur Yahoo, il faut alors choisir, ou bien se réinscrire à chaque fois. En 2004, le système se normalise (Jabber) mais le problème reste le même, chaque tchat prie pour sa paroisse. Naissent par la suite des entreprises comme Whatsapp, et les réseaux sociaux comme Facebook qui proposent leur messagerie à leur tour. Les communications dépendantes d’internet restent limitées au foyer pendant de nombreuses années, mais remplacent peu à peu les SMS avec l’arrivée des smartphones et des forfaits internet.

Les échanges coquins ou sexting.

Les échanges par messagerie abritent diverses conversations, de la simple prise de nouvelles jusqu’au flirt, tout est envisageable. La différence est que nous sommes liés grâce à un écran, qui nous enlève plusieurs barrières de part ses limites. Tout d’abord, le fait de ne pas avoir la personne en face, donne de la confiance et permet de s’ouvrir plus facilement à l’autre. Ensuite la réponse n’est pas obligatoire dans l’instant, ce qui permet parfois un temps de réflexion pour rédiger notre réponse. Alors pour parler de sexe, la parole se libère bien et on s’ouvre plus facilement à l’autre.

Les tchats kinky et fétichistes.

Les tchats coquins sont présents sur de nombreux sites, tout dépend de vos critères. Sur la plateforme Fétichic par exemple, le tchat est plutôt axé fétichisme. Un sujet assez tabou, qui fait parfois peur quand on ne sait pas, ou que l’on ne s’est pas initié. Mais sur ce tchat rien de tout ça, vous pouvez alors parler sans complexe de vos goûts et vous trouverez même des personnes qui les partagent.

Ce genre de tchat permet de ne pas perdre de temps à chercher une personne adéquate dans notre entourage, entourage qui pourrait nous juger par incompréhension de nos désirs. Il y a par exemple de nombreux clients qui raffolent des culottes sales, bien évidemment ils n’achètent pas au hasard. Le client aura besoin d’en savoir plus sur la personne avant d’acheter, combien de temps va-t-elle la porter, durant le travail ou le sport, avec ovulation ou non etc… De quoi stimuler l’imagination de celui-ci.

Comment s’y prendre sur ce type de messagerie ?

Si cela vous fait peur au départ, c’est normal. On ne trouve pas toujours les mots pour lancer une conversation de ce type, et on peut avoir peur d’être ignoré et/ou bloqué par la personne en face. Tout d’abord, il faudra y aller par étapes. La conversation doit démarrer de manière saine et être cordiale, vous n’aurez jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression. Gardez à l’esprit que dans plusieurs milieux fétichistes dont le BDSM, le vouvoiement est de mise.

Faites monter la température en stimulant l’imaginaire de l’autre.

Pour que l’immersion soit totale, prenez le temps de détailler vos désirs, et ce que vous souhaiteriez offrir à l’autre. Il faut que vous puissiez transmettre l’émotion du moment comme si vous étiez actuellement l’un avec l’autre. Ne soyez pas bateau, laissez parler votre créativité et surprenez l’autre de part votre audace. C’est une discussion en ligne, alors vous pouvez lâcher prise.

Les dangers du tchat en ligne, comment s’en protéger.

Comme vous vous en doutez, les tchats en ligne ne sont pas parfaits, et il peut y avoir des risques. On ne sait jamais réellement avec qui nous faisons affaire et il arrive que les intentions soient mauvaises d’un des deux côtés, il est alors important de prendre des précautions.

Vous ne connaissez jamais vraiment la personne.

Un inconnu reste un inconnu, même après avoir échangé une poignée de messages. Il existe beaucoup de prédateurs à la recherche de personnes naïves, qui essaieront d’obtenir des informations personnelles sur vous. Soyez prêt à dire non, même si c’est une personne avec qui la connexion vous paraît forte. Beaucoups de manipulateurs savent comment vous parlez et quoi vous répondre pour vous faire croire à une amitié forte ou parfois même une relation amoureuse passionnelle

Gardez vos informations personnelles en dehors du tchat.

Que ce soit votre adresse, votre nom de famille, vos données bancaires ou encore des mots de passe, tout cela doit rester hors du tchat. Peu importe la personne en face, des données sensibles peuvent être utilisées contre vous. Même si la personne en face est bien intentionnée, vous ne savez pas qui peut tomber sur la conversation.

Soyez évasif sur ce que vous indiquez

Si une personne souhaite absolument savoir une information précise sur vous, c’est sûrement qu’elle vous cache quelque chose. Prenez garde peu importe le système de messagerie, des réseaux d’arnaque existent depuis des années et leurs techniques sont souvent très bien ficelées pour acquérir votre confiance. De même sur les photos partagées, il se peut que la personne en face s’en serve contre vous, alors réfléchissez bien avant d’en envoyer.

Utilisez les boutons signaler et bloquer.

Conseil assez peu original, mais qui mérite d’être rappelé. Si une personne cherche à vous intimider ou même à vous harceler, vous devez immédiatement la signaler et de plus, la bloquer. Répondre à ce type de message ne fera qu’augmenter la haine et l’emprise que la personne a sur vous. De plus, sur de nombreux sites, les signalements ne donnent réponse qu’après le mal, alors ne perdez pas de temps et bloquez la personne. Si elle emploie de nouveaux comptes pour continuer à vous harceler, restez hors du tchat en question le temps que les choses se calment et surtout n’hésitez pas à porter plainte. Un mail d’avocat ou un dépôt de plainte devrait décourager la plupart des harceleurs.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Les dernières publications de nos modèles...