La pornographie animé, du Hentai jusque la 3D.

La pornographie animé, du Hentai jusque la 3D.

L'animation n'échappe pas à la pornographie, bien au contraire. Nous détaillons dans cet articles l'univers de la pornographie animé venant des terres du soleil-levant.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Le Hentai, est ce qu’on pourrait qualifier en occident d’animé pornographique. Des femmes aux courbes exagérées, des monstres, ou des hommes au attributs inhumain voilà ce que vous pouvez trouver dans ce type de film. Un entre deux de la pornographie ou l’imagination du créateur laisse place à des choses impossible dans le monde réel, de quoi stimuler les esprits adorateur de l’animation japonaise ou de l’animation 3D. Cette catégorie dispose d’une énorme popularité et se trouve dans chaques sites porno traditionnels. D’une histoire singulière à une parodie de votre manga préféré, penchons nous sur le Hentai et sur ses adeptes.

Les origines du Hentai.

La représentation de pornographie par des dessins ou autres sculptures ne date pas d’hier. Des vestiges de l’antiquité ont déjà été trouvés, représentant des couples lors du coit ou d’autres scènes que l’on pourrait qualifier de pornographique aujourd’hui. Des peintures ont aussi été retrouvées en Chine et en Inde. Au Japon, le terme Shunga apparait au 16ème siècle qui signifie “art érotique”, qui finira par disparaitre à la fin du dix-neuvième siècle pour laisser place a la photographie porno. Ce n’est ensuite qu’au alentour de l’année 1940 que le “Hentai” apparait. On parle alors de manga pour adulte ou “Seijin Manga”. Arrive ensuite Cream-Lemon qu’on pourrait qualifié de premier manga animé pornographique, qui sera précurseur d’un futur grand mouvement à succès, les mangas d’animations pour adultes.

Arrivée de la pornographie en 3D.

Le Hentai disposant maintenant d’un grand public, certains adeptes décident d’augmenter le niveau de réalisme. Et c’est là que le porno 3D apparaît, grâce à des outils comme Valve’s Source Film (SFM porn) ou encore Blender, les producteurs en herbes ont donné un nouveau souffle au Hentai. Un look plus épuré, cartoonesque, qui s’inspire généralement d’univers de jeux vidéo, avec généralement plus d’images par seconde pour un rendu plus agréable à l’œil. Cependant la forme ne change pas, attribut génitaux exagéré, scène avec des personnages fantastiques, fétichistes et autres pratique commune au Hentai classique. Comme références populaires il y a eu récemment Fortnite, Valorant ou encore Overwatch qui à donner un gains de popularité énorme a la pornographie 3D lors de sa sortie.

Le Hentai, pour qui ?

Le porno classique est évidemment la première inspiration du Hentai, qui reproduit des scènes souvent déjà existantes en les rendant plus féeriques. Sodomie, féllation, relation hétérosexuelle ou homosexuelle, plan à trois… Et comme vous pouvez en déduire, toutes autres formes moins communes ont aussi leurs places. Le Hentai est un reflet des désirs de son créateur, des pratiques impossibles ou rares dans le monde réel sont alors possibles dans l’animation. Fétichismes, bondage, shemale, accessoires atypiques, rien n’y échappe et il arrive parfois que certains prennent peur ou soient choqués par ces contenus. Rappelons cependant que le terme Hentai peut signifier littéralement perversion ou anormale, il s’adresse donc à un public averti.

Genres populaires dans le Hentai.

Certaines pratiques sortant du lot on donner une certaine réputation au Hentai, voyons de plus celles-ci.

Tentacules érotiques ou Shokushu.

Qui n’a jamais entendu parler d’animation japonaise qui mèle femme et tentacules sexuelles. On voit cela apparaite pour la première fois en 1814 dans la peinture “Le Rêve de la femme du pêcheur”. Une femme prenant plaisirs assistée par deux pieuvres, de quoi inspirer par la suite de nombreux créateur. Bondages et créatures aux tentacules de forme phallique, voilà comment se présente ce porno qu’on pourrait presque qualifier de parodique.

Le Kemonomimi et le Fandom Furry.

Cette pratique met en scène des personnages humains, qui détiennent des parties du corps animale. Exemple le plus classique, le personnage feminin avec des oreilles de chat et parfois même une queue. Les fans apprécient le côté mignon dégagé par le costume et/ou le côté soumission du personnage. Les Furry à l’inverse sont des animaux avec un corps proche de l’humain. Le furry, très présent dans le monde du fétichisme, est souvent sujet au jeu de rôle.

Futanari, hermaphrodite et shemale.

Un genre populaire du Hentai, le Futanari ou les personnes hermaphrodites. Cela met en scène des personnages féminin disposant d’un pénis et de seins, généralement démesurés. L’attitude reste féminine, seul l’acte sexuel est différent. Durant des scènes qu’on pourrait qualifier de lesbienne, le penis du personnage peut représenter l’exitation du personne et son pouvoir sexuel. On peut comparer cela a un femme équipé de strap-on (gode ceinture) ou aux shemales dans le porno plus classique.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Les dernières publications de nos modèles...

Posts des modèles
DominatrixJenny

Disponible pour te terrasser

Disponible cette après-midi pour te mettre plus bas que tu ne l’es déjà, je vais te réduire à la seule base que tu mérites: ne jamais être venu au monde.

Magne ton cul, je t’attends

Lire la publication »
Posts des modèles
Miss Marria

ma liste de souhait

chers sous hommes , 

voici ma liste de souhait : un iphone 11,un bbc ,70 e  de shopping ,des objet de  s . Donc les cleps réveillez vous et sortez le porte feuille !

Lire la publication »